Cappadoce et chapelles troglodytiques
Turquie : Parc Gorëme, Cappadoce et chapelles troglodytiques
Cappadoce et chapelles troglodytiques

Cappadoce et chapelles troglodytiques: Les voyages sont de plus en plus compliqués en ce moment, mais TourMaG.com et ses reporters continuent à vous faire voyager. En Cappadoce (Turquie) la vallée de Göreme et son Parc national regorgent de sanctuaires rupestres, villages troglodytiques, habitations et villes souterraines. Le tout remonte au IVe siècle avec la naissance de l’art byzantin de la période post-iconoclaste.

Randonnée en Turquie

Au pied du vieux volcan Erciyes, qui transforma ces lieux en désert il y a trois millions d’années, se succèdent ravins, vallées aux teintes infinies, falaises érigées en citadelles criblées de cavités naturelles ou modelées par la main de l’homme, cheminées de fées, aiguilles de tuf, forêt lunaire où poussent vignes et vergers… Voilà un programme bien idéal pour découvrir la Cappadoce avec ses vallées roses et rouges, ses pigeons, ses villes souterraines et ses églises rupestres.

La vallée Blanche – Uçhisar – Güvercinlik, Les cultures se nichent sur de petites terrasses abritées au pied des murailles. Jadis très peuplées, les habitations troglodytiques de la vallée servent maintenant de remises ou d’écuries ; ces hameaux de demoiselles coiffées dont les anciennes portes et fenêtres sculptées dans le tuf s’ouvrent sur des pièces d’habitation aujourd’hui désertes prêtent une vie étrange à ces lieux sereins.

Visite de la forteresse (masse de tuf volcanique) dressée sur un promontoire rocheux qui domine presque toutes les vallées de la Cappadoce.

La ville souterraine de Derinkuyu  – Vallée d’Ihlara, Durant les époques romaine et byzantine, elle s’est transformée en ville souterraine, creusant les autres espaces pour les élargir.

Au cœur de la Turquie, sur le plateau anatolien, le désert est de pierre. Etrange et fascinante, la Cappadoce inspira les plus grands artistes du monde byzantin et ne peut laisser indifférent le voyageur contemporain. Tel un tableau surréaliste sculpté par la nature et les intempéries, la lumière y décline tous les pastel d’un labyrinthe minéral.

Commentaires

Laisser un commentaire